Sep
23
2009

Choueuxlander

Désolé du retard de ce billet, j’ai été un peu pris ces derniers jours par un autre projet. 🙂 Mais maintenant, c’est l’heure de la détente avec nos amis les grous.

Or, nos amis les grous aiment jouer. Oui, ils aiment ça. Ils ADORENT ça.

… mais à quoi ils jouent en fait ? Je leur aie posé la question, et à ma grande surprise, ils m’ont amené un plateau de jeu.

groumap

Ils disent que ça se nomme « Choueuxlander« . C’est un jeu de conquête de territoire basé sur une dégénérescence rare de certains grous appelée « Multi-capilarité », où plusieurs choueux se battent pour le contrôle du crâne d’un grou jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un seul… ou jusqu’à éradication complète du grou ! Découvrant cette terrible maladie qui touche près d’1% des grous, je me suis senti un peu désolé pour eux. Mais pour eux, ça fait partie de la vie. Je ne peux qu’admirer un tel positivisme aveugle.

Bref, une fois le plateau de jeu et l’histoire du jeu même expliqué, restait les règles. Mon parlé grou s’améliore, et tant mieux, car ça n’a pas été facile à comprendre. Je m’en vais vous transmettre les règles. Vous êtes prêts ? Attention c’est parti, je vous préviens ça décoiffe un peu…

  • Principe : « Pour chaque grou, il y a un choueux. Un seul a le droit de trôner sur la tête du grou ! Mais aujourd’hui, un grou souffre d’un grave problème de multicapilarité. Plusieurs choueux se disputent le territoire. Ils vont donc se battre jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un et que l’équilibre du grou soit restauré. »
  • Nombre de joueurs : 2 à 4.
  1. Chaque joueur utilise une petite mèche de ses cheveux en guise de pion (on peut les mettre dans des coquetiers, ça fait très bien l’affaire. mais c’est plus drôle s’ils sont posés à même le plateau de jeu, car si un joueur perd sa mèche, il est éliminé d’office.).
  2. Chaque joueur choisit également une couleur, et doit ramener une quarantaine de petits objets de sa couleur pour marquer le territoire conquis. (Même si ce n’est pas indispensable, les grous estiment que c’est plus intéressant si chaque objet d’une même couleur est différent, car ça permet de voir ce que les autres ont trouvé. Pour le coup, beaucoup de parties s’arrêtent avant même d’avoir commencé faute d’avoir le matériel suffisant pour jouer.). Note : Pour le cas fréquent où deux joueurs voulent à tout prix avoir la même couleur, il est conseillé d’étiqueter ses marqueurs avec son nom en langage grou (donc « Grou ») pour ne pas les confondre.
  3. Maintenant, chaque joueur dépose son pion-mèche sur le plateau de jeu, sur une case de son choix.
  4. Ensuite, les déplacements sont faits grâce au mot grou : Chaque joueur choisit une lettre du mot. Si on est 2, chaque joueur en choisit 2. Si on est 3, chaque joueur en choisit une, et la lettre restante est appelée la lettre mystère.

On se déplace par ordre alphabétique :

  • Le joueur qui a choisi le « G » est obligé de bouger de 7 cases à chaque tour dans la direction de son choix, mais il ne peut pas revenirsur ses pas en cours de route.
  • Le joueur qui a choisi « R » peut bouger de 18 cases à chaque tour dans la direction de son choix, mails il ne peut pas revenir sur ses pas en cours de route.
  • Le joueur qui a choisi « O » peut bouger de 15 cases à chaque tour dans la direction de son choix, mails il ne peut pas revenir sur ses pas en cours de route.
  • Et le joueur qui a choisi « U » peut bouger de 21 cases à chaque tour dans la direction de son choix, mails il ne peut pas revenir sur ses pas en cours de route.
  • Si un joueur choisit deux lettres, il peut bouger du nombre de cases de la lettre qu’il veut, auquel il ajoute la racine carrée arrondie à l’entier supérieur de la lettre qu’il n’a pas choisi.
  • Dans le cas de la lettre mystère, chaque joueur doit ajouter à sa propre lettre la moitié du nombre de cases de la lettre mystère arrondie à l’entier inférieur auquel on ajoute 3 puis on divise de nouveau par 3 en arrondissant à l’entier supérieur et auquel on ajoute 4 une dernière fois pour être sûr.

choueuxlander-1

Les grous recommandent donc d’être 4 dès le départ. Ça rend le jeu plus drôle et limite les risques d’abandon préventif.

Le plateau de jeu :

Les cases blanches représentent la tête du grou. C’est une sorte de sanctuaire, où les défi du choueux sont interdits, où il n’y a pas de pellicule, et les cases ne sont pas coloriées.
Les cases jaunes représentent le « choueux maître », et sont donc coloriables, pelliculables, on peut y faire des défis, et on peut enfin en calvitier les cases.

On peut passer par les cases blanches lors d’un déplacement, mais on ne peut s’y arrêter plus d’un tour, sous peine de chute : un choueux ne peut tenir sur le visage du grou, et serait donc éliminé. Cela évite qu’un joueur ne se protège en restant toujours sur les cases blanches.

Maintenant, voyons comment se déroule une partie :

Phase 1 : l’élimination des concurrents.

Lorsqu’il se déplace, un choueux colorie les cases où il passe de sa propre couleur. (d’où les marqueurs). S’il croise une autre mèche de choueux en chemin, alors il doit la battre à un défi de choueux avant de continuer (sauf au premier tour de jeu ou chaque joueur se déplace en passant par dessus les mèches de choueux.)

S’il réussit à gagner le défi, alors la mèche de choueux de l’autre joueur est détruite, ce dernier est éliminé, et le joueur attaquant peut continuer son chemin. Toutes les cases que possédait le choueux détruit deviennent des pellicules (marqueur blanc indispensable et souvent oublié) et ralentissent le déplacement de moitié. Les pellicules sont cumulables d’un choueux à l’autre. Ainsi, si au cours d’une partie à 4 joueurs, deux joueurs sont défaits, et que l’un d’eux avait conquis du territoire déjà pelliculé, la case est contaminée par une double pellicule et ralentit le déplacement par 4.

Si un joueur se trompe dans son déplacement et s’arrête trop tôt, ou va plus loin que prévu, les autres joueurs peuvent s’écrier GROU ! Le premier à s’écrier GROU peut capturer 2 cases de son choix détenue par le grou qui a mal bougé. Mais si le GROU est prononcé à tord, par contre, c’est le fauteur de trouble qui cède une case au joueur qu’il accusait.

choueuxlander2b

Le Défi du choueux

Lors du défi du choueux, le choueux attaqué (celui qui ne bougeait pas), doit choisir l’une des lettres du mot KIWI.

kiwi-2Si l’autre choueux trouve la bonne lettre, alors le choueux attaqué perd le défi.

Si en revanche, le choueux attaquant perd le défi, il transfère immédiatement au choueux attaqué ses déplacements restants : ainsi, le choueux attaqué se mets à se déplacer à son tour, coloriant d’autres cases à sa couleur jusqu’à fin de son déplacement, ou rencontre d’un nouveau choueux.

Note : dans le cas où le choueux attaqué refuse de reconnaître la victoire du choueux attaquant quant à la lettre qu’il avait choisi, les deux joueurs sont englués dans une couche de pellicule qui se pose sur leur case et sont immobilisés. Le territoire devient marqué « pellicule »

Heureusement, un choueux ne peut être de mauvaise foi qu’une seule fois par partie, sinon, il suffirait d’être de mauvaise foi tout le temps pour ne jamais perdre. Par contre, il arrive que les choueux ne soient pas d’accord les uns avec les autres sur ce point de règle. Souvent, on fait comme si de rien nétait.

Si le choueux attaqué gagne le défi, mais se trompe dans le nombre de cases qu’il lui restait à parcourir, c’est bien sûr à lui qu’un autre choueux pourra voler une cases (au lieu de deux) en s’écriant GROU !

choueuxlander3

Phase 2 : le sauvetage du grou

Quand il y a eu suffisament de défi du choeux et qu’il ne reste qu’un joueur en vie, alors le dernier choueux n’a pour autant pas gagné : il doit sauver le choueux de la calvitie et le nettoyer de ses pellicules.

Pour ça, il doit se battre contre la calvitie ! Les joueurs éliminés ont encore leur mot à dire dans l’histoire. Pour éliminer une pellicule, le joueur doit repasser sur chaque case pelliculée et la nettoyer, tout en chantant une chanson folklorique grou, ce qui diminue le déplacement et l’attention générale du joueur d’un point par case à nettoyer .

Et à chaque tour, les joueurs éliminés ont le droit de transformer une case en calvitie, mais doivent se mettre d’accord sur la case à calvitier sans pour autant parler puisqu’ils sont censés être éliminés.

Une case calviciée est irrécupérable. Elle terrifie tellement le choueux qu’il perd 4 points de déplacement pour sauter par dessus. Deux cases calviciées côte à côte sont infranchissables. Si le choueux perd toutes ses cases, ou s’il est dans l’impossibilité de nettoyer toutes les pellicules, alors le Grou devient chauve, et c’est un match nul. Si le choueux détruit les pellicules, alors c’est la réussite, et il gagne la partie : il est le nouveau choueux du grou, et tout va bien.

Il est à noter qu’en cas de match nul, la tradition chez les grous incite à aller se faire un resto à la mémoire du grou chauve. Par contre, si un joueur gagne, la tradition est qu’il invite les autres joueurs au resto pour fêter sa victoire et la nouvelle existence qui s’étend devant lui !

choueuxlander4

 

Written by Skoras in: Encylopédie Groutesque |

3 Comments »

  • Super ! Hilarant ! Et tellement fun !!! Trop top !

    Comment | 23 septembre 2009
  • AP

    « Vous voulez pas plutôt faire un petit cul-de-chouette ? ». Perceval adorerait. Non, sans rire, call Hasbro, Mattel’n co. et fais monter les enchères, frangin ! 😉

    Comment | 23 septembre 2009
  • PS : Si tu t’es fait expliquer ces règles par les grous eux-mêmes … et s’ils ne savent dire que « GROU » … alors effectivement ton parlé Grou s’améliore drôlement … Quel niveau de compréhension !!!

    Comment | 24 septembre 2009

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Le Grou Blog | Powered by WordPress | Theme by TheBuckmaker