Sep
12
2008

Encyclopédie Groutesque : Découverte

Premier vrai article de ce blog, afin de répondre à mes hordes de fan déchaînées. Je vais enfin vous donner la réponse à cette question fondamentale qui est —– hein ? Non Gérard, c’est pas « Pourquoi y’a toujours une chaussette sur deux qui disparait dans la machine à laver ? ».

La question fondamentale donc : « Qu’est ce qu’un grou ? »

Nombreux sont ceux qui me croient fou quand je parle des grous, mais pourtant, les grous existent bel et bien ! Et voici le portrait robot d’un grou, tel que dans mes souvenirs  :

Eh oui, c’est tout simple en fait. Les grous sont des bestioles inoffensives, des têtes chevelues, qui se déplacent par lévitation : leurs immenses masses capillaires dégagent en effet une électricité statique suffisante pour permettre un tel prodige. On ne sait pas grand chose de leur régime alimentaire, mais on les pense majoritairement herbivores vu qu’ils n’ont jamais cherché à dévorer tous les bipèdes qu’ils ont croisé. Ou alors ils se disent qu’on a mauvais goût, au choix.

Le grou tire son nom de son cri : « grou ! ». Il ne sait dire que ça, et rien d’autre. Par contre, il sait le dire avec plus de huit millions d’intonations et nuances différentes, du « G.R.O.U » militaire explicatif, au « Grouuuuuuuu ! » insistant et casse-pied en passant par le « Grrrrrrrrou » énervé et boudeur.

L’origine du grou reste en revanche inconnue. D’autant que ces bestioles sont timides et rapides ! Pas moyen pour les rares chercheurs les connaissant de faire des études approfondies dessus : ils se barrent tout le temps. Et ils sont rusés !

Néanmoins, des théories circulent, en rapport avec certains champignons étranges venu d’un pays champignonesque. C’est un plombier new-yorkais qui les as ramené avec un long séjour là bas, où il vécut une histoire platonique et chiante avec une pimbêche suffisamment bête pour se faire kidnapper toutes les cinq minutes. Une vraie princesse quoi. Mais voyez plutôt ci-dessous :

Il faut avouer que la ressemblance est troublante. Alors, les grous, originaires du pays des champignons ? (Nous développerons ce point plus tard, à l’occasion d’un autre article.)

Que cachent également les grous dans leur immense masse chevelue ? Y’a-t-il un écosystème ? ou un vrai monde, comme dans Horton ? Cela méritera une investigation plus approfondie !

Mais tous ces détails ne sont rien comparés au véritable mystère, qui demeurre insondable : pourquoi les grous sont-ils attirés en masse par les cotontiges usagés qu’on laisse tomber dans des vieilles flaques humides ?

La suite au prochain article pour en apprendre plus sur les Grous !

Written by Skoras in: Encylopédie Groutesque |

3 Comments »

  • Modran

    Tu es un grand malade… J’espère que tu en es conscient… ^^

    Comment | 16 septembre 2008
  • Roh, tout de suite. C’est mignon un grou, non ?

    Comment | 17 septembre 2008
  • AP

    Un grou ça doit pas être trop difficile à modéliser en 3D, non ? Euh quoique les cheveux… mooooon dieu tout ces cheveux… ça rallonge les temps de calcul. Quoi qu’il en soit, des aventures animées des grous en 3D, ça s’rait d’la balle. 🙂

    Côté inspirations le grou me fait penser au « dust puppy » (http://www.userfriendly.org/cartoons/dustpuppy/) de la BD UserFriendly (http://www.userfriendly.org/).

    Comment | 22 septembre 2008

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Le Grou Blog | Powered by WordPress | Theme by TheBuckmaker