Août
16
2009

Le pluriel de grou !

Oh bon dieu ! La découverte du jour va changer la face du monde ! … bon, ok, j’exagère peut-être un peu, mais quand même ! Ça peut au moins changer la face de la journée !

Afin de comprendre la relation entre les grous et les kiwis, j’ai étudié d’anciens textes mésopotamiens absolument sans rapport, des fois que, sur un malentendu, il y ait une réponse dedans pouvant m’aider.

Jusque là pas de surprise : je ne comprend rien au mésopotamien, et il n’y avait aucune réponse dans l’ouvrage. Mais lorsque j’ai reposé ce dernier sur l’étagère de ma bibliothèque, entre plusieurs DVD d’animation, je me suis rendu compte qu’il y avait un p’tit grou qui m’observait silencieusement du haut de la bibliothèque.

grou-bibli

Il avait cette tête de grou curieux qu’ils ont tous. Et en regardant mieux aux alentours, je me suis rendu compte qu’il n’était pas tout seul : ils étaient plusieurs ! Cinq petites têtes chevelues qui me regardaient avec curiosité. Vu leur taille, d’à peine quelques centimètres de diamètre, et vu leurs coupes improbables, c’était des jeunes. Ils avaient même avec eux un panier rempli de kiwis, sans doute pour la bonne fortune.

L’occasion était trop belle, aussi, j’ai sorti de mon sac un des kiwis que je gardais avec moi (ben oui, on sait jamais quand on tombera sur un grou. Et en plus c’est bon, et comme il faut manger 5 fruits et légumes par jour, ben avoir un kiwi sur soi est très utile !).

En le voyant, tous les grous furent attirés vers moi. Ne sachant pas par où commencer, je suis donc allé droit au but : « Pourquoi les kiwis ?! » ais-je demandé, plein d’espoir.

Ils se sont tous regardé, puis, silencieusement, ils se déplacèrent sur mon bureau et modelèrent leur choueux jusqu’à faire apparaître le mot suivant :

ptitgroux

Et là, un éclair de lucidité frappa métaphoriquement mon cerveau ! Mais oui, c’était logique ! Bijoux, cailloux, choux, joujoux, genoux, hiboux, poux… et groux !!!

8eme-exceptionLe pluriel d’un grou, c’est des groux ! Et non pas des grous ! C’était l’évidence même, et pourtant, pourtant, nous étions passés à côté de la 8ème exception, celle que tout le monde pensait n’être qu’un mythe.

Bon, cela ne m’aide en rien à résoudre le mystère des kiwis. Mais au moins, ça nous apprend potentiellement deux choses :

  1. Ou bien Le pluriel de grou prend un x, c’est la 8ème exception, et faut refaire tous les bouquins scolaires.
  2. Ou alors, déjà plus probable, les p’tits grou(s/x) sont nuls en orthographe, et il va être temps de les éduquer avant d’avoir une génération d’analphabètes.

Maintenant, le problème… c’est comment savoir si la bonne réponse c’est la 1 ou la 2 ? Une idée quelqu’un ?

Et encore un mystère insoluble de plus… Et pourquoi les kiwis !?!?! … et d’où sortent les p’tits grou(s/x) qu’on voit quand même souvent ces derniers temps ?

Written by Skoras in: Encylopédie Groutesque |

3 Comments »

  • Clem

    Ce n’est pas strictement aberrant que « des p’tits groux » prenne un « x » mais qu’en pense l’académie française ? Se sont-ils déjà penchés (très bas) sur la question épineuse du cactus ?

    Comment | 16 août 2009
  • PAP

    @Clem

    L’académie française a beaucoup de retard…

    Déjà que le mot « grou » ne figure pas dans leur archaïque dictionnaire, alors son pluriel… 🙂

    Comment | 16 août 2009
  • livia

    Agreuh ! Je préfère dire grous. 🙂

    Comment | 19 septembre 2012

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Le Grou Blog | Powered by WordPress | Theme by TheBuckmaker